Image qui suit la souris

L’hydromel vient du latin hydro (eau) et meli (miel) venant lui même du grec  udôrmeli. Il est donc issu de la fermentation de l’eau et du miel.

Nous retrouvons l’hydromel pour la première fois dans l’histoire à l’age de bronze au Danemark. Une des premières recettes écrites de l’hydromel nous vient d’Aristote vers 350 av Jésus Christ. Il est l’une des premières boissons alcoolisées que l’homme ait bues.

Dans la mythologie grecque, nous retrouvons l’hydromel  comme boisson des dieux, il serrait dit que les dieux grecs ne buvaient que de l’hydromel. Il est principalement consommé par les celtes qui le considèrent comme la fameuse potion magique, selon leur croyance il donnerait force au combat. Mais suite à l’invasion des romains il est peu a peu remplacé par le vin.

Il est aussi à l’origine de la lune de miel, effectivement de vielle tradition nous raconte que l’on fêté les noces en buvant de l’hydromel et que le jeune couple devait boire uniquement de l’hydromel pendant les trente jours suivant le mariage ce qui leurs apporteraient la fertilité.

Les hydromels Therry

Raymond Therry est le premier à faire de l’hydromel dans la famille, dans un hangar il y construit une petite cuisine lui permettant de faire cuire le mélange de miel et d’eau et commence sa collection de fûts de chêne pour le faire vieillir 2 ans.

C’est lorsque Robert Therry décide de devenir apiculteur professionnel qu’il va modifier quelque peu la recette familiale pour créer différentes variétés d’hydromels, il va simplement jouer sur la quantité de miel et d’eau pour ainsi créer l’hydromel sec, le demi sec et le moelleux. Avec le temps, il décide cette fois ci avec du demi sec d’en créer deux nouvelles, le vieux qui vieillira cinq ans en foudre de chêne et le dix ans de foudre de chêne. N’oublions pas le chouchen, qui lui est issu du mélange de miel de sarrasin, d’eau et de jus de pomme.

Un travail récompensé, en 2006 après présentation de l’hydromel au concours général agricole de Paris, nous obtenons la médaille de bronze. Fiers de cette réussite nous décidons de le représenter chaque année et c’est en 2008 que nous obtenons la médaille d’argent. En parallèle nous présentons notre hydromel au concours des produits du terroir de la Capelle en Thièrache où nous obtenons en 2006 et 2011 la médaille d’or et en 2007, 2008, 2009, et 2010 la médaille d’argent.